Comment faire face à une rage de dent

1

La douleur causée par une rage de dent figure dans le haut du tableau des maux les moins supportables. Après l’avoir soulagé, il est essentiel de régler la cause de cette inflammation.

Qu’est-ce que la rage de dent ?

Voilà un mal qui porte bien son nom : la rage de dent. L’une de vos dents est en colère et vous le fait savoir ! Ce qui se traduit par des douleurs violentes et diffuses,  souvent insoutenables.

En termes médicaux, la rage de dent est appelée pulpite. Il s’agit d’une inflammation de la pulpe dentaire, c’est-à-dire du tissu conjonctif constitué du nerf et des vaisseaux de la dent. En tout état de cause, cette inflammation est due à une agression. La rage de dent agit donc comme un signal d’alarme.

Aigüe ou chronique, la pulpite peut en effet avoir différentes origines, des bactéries (c’est la carie) comme une trop grande sensibilité due à une dentine trop mince, ou encore un traumatisme. Un choc, par exemple, peut avoir brisé une dent et provoquer une lésion sur le nerf. Dans tous les cas, il est essentiel de consulter un dentiste le plus rapidement possible.

Soulager la douleur d’une rage de dent

Mais bien sûr – d’aucuns l’auront sans doute remarqué, la rage de dent a une fâcheuse tendance à se manifester le soir ou le week-end !  Sans régler le problème, car la solution passe inévitablement par le fauteuil du dentiste, il est possible de soulager assez rapidement les symptômes d’une rage de dent.

Le premier réflexe consiste bien sûr à se ruer sur son armoire à pharmacie pour y trouver un antalgique. Attention toutefois aux doses maximales autorisées : 3 gr par jour pour le paracétamol avec des prises espacées de quatre heures ; une précaution que la violente douleur d’une rage de dent ne doit pas faire oublier.

Parmi les autres solutions, la personne souffrant d’une pulpite peut se laver plusieurs fois les dents avec une brosse douce pour éviter la prolifération des bactéries, laisser une couche de dentifrice à la base de la dent pour protéger l’émail… Grand-mère conseille de se faire une décoction de clous de girofle à utiliser en bain de bouche ; ces derniers contiennent en effet un anesthésiant naturel, l’engénol. Grand-père, lui, opterait pour une solution encore plus radicale : se rincer la bouche à l’eau de vie (sans avaler !). En désespoir de cause, vous pouvez encore essayer le sèche-cheveux à température froide : ouvrez la bouche et mettez en marche.

Régler la cause et prévenir la rage de dent

Encore une fois, si la douleur peut s’estomper ou disparaître, le problème à l’origine de la rage de dent ne pourra être résolu que par le dentiste. La consultation s’impose, au cours de laquelle le praticien va procéder aux gestes nécessaires, traiter la carie si celle-ci n’est pas encore trop profonde, voire dévitaliser la dent s’il constate que le nerf est abîmé.

Il faut également savoir qu’une pulpite peut-être chronique et dans ce cas causer des douleurs moindres. Le problème, lui, n’en est certainement pas moins important et là encore il convient de faire appel rapidement à son dentiste.

Le meilleur moyen d’éviter ce cauchemar de bien des Français qu’est la rage de dent reste la prévention : un brossage après chaque repas, l’utilisation de fil dentaire et une visite annuelle chez le dentiste pour détecter d’éventuelles petites caries.

Partagez

Un commentaire

Laissez un commentaire