SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Tout savoir sur la dévitalisation de la dent

0

Dévitaliser une dent s’avère parfois nécessaire. En quoi consiste cette opération ? Pourquoi et dans quelles conditions est-elle effectuée ? Toutes les réponses à vos questions.

Qu’est-ce que la dévitalisation ?

La dévitalisation de la dent, également appelée « traitement canalaire » se réalise en trois étapes, et sous anesthésie locale. Il ne s’agit pas seulement en effet, d’enlever un nerf abîmé, mais encore de désinfecter et surtout d’empêcher les bactéries qui se sont engouffrées dans les canaux de la dent de revenir. Pour ce faire, le dentiste va successivement retirer le nerf, désinfecter les racines et finalement reboucher la dent, avec une couronne ou un plombage, selon l’état de cette dernière.

Ces étapes sont essentielles dès lors qu’outre l’ablation du nerf, il est important que le sang ne circule plus dans les vaisseaux de la dent. Le cas échéant, elle pourrait encore contenir des bactéries susceptibles, non seulement de créer une infection locale et un abcès, mais encore de se propager dans l’organisme, jusqu’à atteindre des organes comme le cœur, le cerveau, les reins ou les poumons. Or l’on sait que cette dissémination peut être la cause de sévères complications : affections respiratoires, atteintes rénales, maladies cardio-vasculaire…

Quand dévitaliser une dent ?

La dévitalisation d’une dent peut faire suite à un choc ayant entrainé sa cassure ou être la conséquence d’une carie profonde. Un nerf qui subit des lésions doit être retiré. Il est conseillé de consulter son dentiste dès lors que le tissu qui contient nerfs et vaisseaux sanguins (le tissu pulpaire) est enflammé ou lorsqu’une dent a subi un traumatisme.

Plusieurs symptômes peuvent alerter les patients. Au-delà de la dent cassée suite à un choc, c’est le cas, notamment, d’un gonflement des gencives, d’une sensibilité au chaud et au froid, d’une douleur constante et d’une décoloration de la dent.

Dévitalisation et couronnes

Autre cas de figure, une dent peut être dévitalisée en cas de pose de couronne ou de bridge. En effet, cette dernière intervention entraîne un polissage de la dent et donc un amincissement de la couche d’émail, protectrice contre le froid et le chaud. Dès lors, une douleur peut apparaître et c’est pourquoi les dentistes procèdent souvent, au préalable, à la dévitalisation de la dent. Si tel n’est pas le cas, la dent ne sera pas « lissée » avant la pose de la couronne et la couche de céramique sera moins épaisse et en conséquence plus fragile. Par ailleurs, si même munie d’une couronne ou d’un bridge, la dent devient douloureuse, l’intervention pour la soigner sera susceptible d’endommager la céramique. La dévitalisation de la dent éloigne ce genre de problèmes.

Dans tous les cas, une dent dévitalisée, sans nerf et sans circulation sanguine, reste plus fragile qu’une dent saine, qui n’a pas fait l’objet d’intervention. Au-delà de l’accident, la prévention demeure le meilleur moyen de ne pas avoir à faire dévitaliser une dent. Mais si l’opération est nécessaire, sachez que bien faite, elle l’est pour toute la vie. La dent dévitalisée devra toutefois subir quelques traitements d’éclaircissement, ayant tendance à changer de couleur avec le temps.

Partagez

Laissez un commentaire