Les vernis fluorés : deux fois par an pour de belles dents ?

0

Proposé par de nombreux dentistes, les vernis fluorés sont censés protéger les dents et réduire les caries dentaires. Qu’en est-il ?

Les vernis fluorés : pouvez-vous me dire ce que c’est ?

Les vernis fluorés sont des concentrés de fluorures dans une base résine ou synthétique qui sont généralement aromatisés : fruits, menthe ou chewing-gum.

Ils sont en principe appliqués deux fois par an, voire quatre fois, par un dentiste dans le but de prévenir les caries. Ils sont appliqués sur des dents dans des conditions d’isolation salivaire plus ou moins strictes, après avoir éliminé la plaque bactérienne.

Pourquoi les utiliser ?

Les vernis fluorés apparaissent comme un élément important de la stratégie thérapeutique du chirurgien-dentiste et notamment chez les personnes jeunes, sous réserve qu’elles soient à risque de carie élevé.

Leur utilisation permet de favoriser la prévention des caries, voire l’interception des caries, grâce à la reminéralisation de l’émail. Les vernis fluorés appliqués par un professionnel deux fois par an réduiraient de façon non négligeable les caries dentaires chez les enfants.

Le vernis fluoré crée un bouclier protecteur à la surface des dents qui bloque la déminéralisation et freine l’action acide des bactéries. Si votre test salivaire a révélé peu de bactéries, des applications préventives de vernis fluoré aident non seulement à vous protéger contre les caries mais aussi à traiter les sensibilités au chaud et au froid.

Les réserves émises sur l’action des vernis fluorés

Le fluor est un élément chimique non indispensable à l’homme et potentiellement toxique. Dans l’organisme, il se lie au calcium pour former un complexe insoluble, la fluorine de calcium, et peut ainsi provoquer une baisse du calcium dans le sang. Un apport trop élevé peut provoquer des taches sur les dents mais également une salivation inhabituelle, des douleurs d’estomac, une altération du goût, et en cas d’intoxication, des vomissements, des tremblements ou des crises d’épilepsie. L’excès de fluor, qui survient dans le cadre d’une exposition chronique, se manifeste principalement par des altérations de l’émail de la dent. On parle alors de fluorose dentaire.

La position des autorités de santé

Alors qu’aux Etats-Unis, la FDA demande de leur rapporter tout cas d’effets secondaires liés au fluor, y compris la fluorose dentaire, en France l’AFSSAPS a examiné l’intérêt du fluor pour la dernière fois en 2008 et a rendu des conclusions claires : dès l’âge de 6 mois, tous les enfants doivent recevoir du fluor à une dose maximale de 500ppm. Cette dose doit être doublée, et jusqu’à triplée, à partir de 6 ans.

Les vernis fluorés sont-ils couramment utilisés ?

Le vernis est un produit à usage strictement professionnel que seuls les chirurgiens-dentistes peuvent se procurer et qui n’est pas remboursé par l’Assurance maladie. Dans ces conditions, il est très difficile de connaitre le volume de vernis consommé en France.

À consommer avec modération ?

Le débat entre l’utilité et le risque lié à l’application de vernis fluoré devrait s’éclaircir à l’heure où de plus en plus d’études semble être menées. Ceci dit, notamment pour les sujets particulièrement à risque, le vernis fluoré semble être un outil à ne pas ignorer dans le cadre d’une stratégie thérapeutique efficace.

Partagez

Laissez un commentaire