SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Les facteurs de risques parodontaux

0

Comme toute autre maladie, il existe de nombreux facteurs de risque de développer une maladie parodontale. Tous les sujets ne sont pas du tout égaux face aux facteurs sus cités. Il est important de noter que la maladie commence à apparaitre lorsque plusieurs facteurs de risque s’associent. Parmi ces facteurs, nous pouvons citer la plaque dentaire, le tabac, le risque génétique, le diabète et le stress.

La plaque dentaire et la maladie parodontale

La plaque dentaire peut se définir comme étant la couche de couleur blanche ou jaune qui se forme généralement, sur la surface des dents après chaque repas. Elle se compose de débris d’aliments et est décomposée par les bactéries de la bouche. Sans le brossage des dents et sans l’utilisation de la soie, la plaque dentaire ne sera pas éliminée. Ainsi, elle se tassera sur les dents et peut se convertir en tartre et peut causer des maladies de la gencive. Voilà pourquoi la plaque dentaire est considérée comme étant le facteur étiologique qui déclenche les maladies parodontales.

 Le tabac et la maladie parodontale

Le nombre de personnes consommant du tabac ne cesse de croitre et les sujets deviennent de plus en plus jeunes. À part les différentes maladies que le tabac peut causer, il y a également la maladie parodontale. Il est essentiel de savoir que le tabac favorise le développement des parodontites par l’augmentation de la température buccale et de la quantité des tartres, la modification du débit salivaire, la destruction des os et la réduction de l’efficacité de tous ceux qui sont traitements parodontaux. Aussi, le tabac peut accroitre le risque de récidive. Tout cela fait de lui un des facteurs de risque majeur de la maladie parodontale.

Le risque génétique et la maladie parodontale

Selon les chercheurs, la maladie parodontale est en quelque sorte héréditaire. Ils ont remarqué que dans une famille, lorsque les parents, l’un de leurs enfants a un risque élevé de développer les parodontites. Chez les vrais jumeaux, la santé parodontale est identique. Ce phénomène se reconnait par le nom « agrégation familiale ». D’une manière générale, les problèmes sévères de la maladie parodontale se manifestent à l’adolescence du sujet.

Le diabète et les parodontites

Le diabète est aussi un facteur de risque des parodontites. Cette maladie réduit le bon fonctionnement des différentes cellules de défenses de l’organisme. Ce qui favorise les infections et la persistance des bactéries dans la poche du parodonte. La destruction parodontale devient alors plus rapide et les cellules de défense fonctionneront moins pour une personne diabétique. De ce fait, le diabète fait partie des facteurs de risque en ce qui concerne l’apparition des gingivites et des parodontites.

Le stress

Lorsqu’une personne est stressée, elle tendance à se serrer les dents. Ce geste ou cette réaction devenue un réflexe n’est pourtant pas pour la santé buccale. Il favorise la destruction des parodontes, le déchaussement des dents ou encore les troubles au niveau des articulations dentaires ont lieu. Ainsi, il est classé parmi les nombreux facteurs de risques de la maladie parodontale.

Partagez

Laissez un commentaire