SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Que doit-on savoir sur l’inlay?

0

Grâce à l’inlay, la dentisterie est passée de la traditionnelle au moderne. Le présent article présentera tout ce qu’on doit savoir sur l’inlay en passant par sa définition, la technique de pose, la durée de vie, le prix et la prise en charge.

Définition de l’inlay

L’inlay est une pièce prothétique qui sert à reconstituer la partie de la dent abîmée. Sa spécificité est le fait que c’est la partie interne de la dent, une partie invisible, qui est traitée. L’inlay peut être fait en métal, en composite dentaire ou aussi en céramique. Il faut bien noter qu’ici, il ne s’agit pas d’amalgames en composite coulé directement sur la partie manquante de la dent. C’est en effet un élément qui s’adapte très bien à la forme de la dent à traiter pour une restauration d’une grande quantité. Le trou laissé à combler sur la dent est généralement causé par une carie. Il est important de noter que le bloc de matériau utilisé a un volume égal au volume manquant de la dent. Pour un résultat réussi et esthétique, l’inlay doit être fait par le laboratoire qui a fabriqué la prothèse dentaire pour que celui-ci ait la même couleur que la dent et pour qu’il puisse bien s’adapter à la cavité présente. Aussi, il est assemblé par scellement ou par collage.

Quand opter pour un inlay ?

L’inlay peut être posé pour la restauration des dents dévitalisées. Aussi, on s’en sert pour remplacer les plombages en amalgame de grande forme. Lors de l’existence d’une grosse carie touchant directement les faces d’une dent, l’inlay peut également être choisi. Cette méthode s’utilise aussi pour la correction de la hauteur occlusale et les différentes imperfections au niveau de l’esthétique et de la forme des dents. Il en est de même pour le remplacement d’une dent qui manque afin de renforcer les dents du côté.

Les avantages de l’inlay de couleur naturelle

L’inlay de couleur naturelle est très esthétique et a une durée de vie pouvant aller de 10 à 12 ans. À part cela, il est précis, stable et d’une grande qualité. Avec l’inlay, il n’est pas nécessaire de limer les dents. La pose d’une couronne n’a pas non plus lieu. Cet élément s’emboite facilement et mieux par rapport à un plombage en composite. Apparemment, il répare également l’anatomie de la dent d’une manière naturelle et restaure les cuspides dans un long terme. Enfin, l’inlay peut remplacer une dent qui manque et on peut placer un bridge dessus.

Le prix de l’inlay et la prise en charge

L’inlay coûte aux environs de 400 euros en France contre 250 euros en Hongrie. La sécurité sociale le considère comme étant un acte de soins conservateur. De ce fait, il bénéficie d’un remboursement mutuel et sécurité sociale. Ce remboursement est calculé en fonction du nombre et de la partie de la dent à réparer ou à remplacer. Il est important de noter que chaque cas est unique. Ce qui fait qu’il faut faire le calcul cas par cas.

Partagez

Laissez un commentaire