Quelques points intéressants sur la prophylaxie carieuse

1

La plupart d’entre nous ne connaissent presque pas ce qu’on entend par prophylaxie carieuse ou prophylaxie parodontale. Aujourd’hui, nous allons essayer de voir tous les points importants qui nous permettront de mieux en savoir sur ce domaine.

Définition de la prophylaxie carieuse

La prophylaxie carieuse peut se définir comme étant la notion de prévention dentaire. Il s’agit en effet des différentes actions en dentisterie qui a pour objectif de prévenir l’apparition des caries chez les patients. Les risques carieux ou la susceptibilité aux caries ne sont pas les mêmes chez tout le monde. Ils varient d’un individu à l’autre. Si la prophylaxie carieuse se fait comme il se doit, elle permet complètement à éviter l’apparition des caries dentaires.

Quand la prophylaxie carieuse s’impose-t-elle au patient ?

La démarche prophylactique carieuse peut s’imposer au patient lorsque ce dernier souhaite rester indemne, mais aussi lorsqu’il veut éviter toutes récidives en ce qui concerne les traitements de la carie. À part cela, un patient souhaite qu’on lui applique les démarches prophylactiques pour éviter d’investir dans un traitement dentaire.

Le diagnostic pour la prophylaxie carieuse

Pour réaliser une prophylaxie carieuse, un diagnostic s’avère nécessaire. Pour ce faire, il faut réaliser des tests salivaires afin de pouvoir évaluer le risque carieux. Bien évidemment, le prélèvement doit se faire en bouche. Le diagnostic a pour but de mesurer le débit salivaire du patient pour que le spécialiste puisse nettoyer la surface de ses dents. À part le débit salivaire, l’acidité de la salive ou pH de la salive et le nombre de certaines bactéries sont à mesurer. Notons que lorsque le nombre de bactéries est assez élevé, le risque d’avoir des caries l’est également. L’existence des streptocoques mutants et des lactobacilles ne sont pas non plus à négliger.

Les traitements prophylactiques des caries

Un traitement approprié est donné au patient grâce au résultat du diagnostic pour la prophylaxie carieuse. Il varie en fonction du risque carieux de la personne. Parmi les traitements figurent les sealants ou scellements des sillons des dents. Ce traitement consiste à fermer hermétiquement toutes les zones sensibles aux caries dans le but d’empêcher la pénétration et le développement des bactéries. Il y a également le nettoyage et le polissage de surfaces des dents. Il s’agit en effet d’un nettoyage professionnel. Il se fait par une pâte prophylactique qui élimine la plaque dentaire et les aspérités de surface de la dent. Ainsi, la formation de la plaque devient plus lente. Ce nettoyage se fait tous les trois mois au début du traitement. À ces traitements s’ajoute l’application des vernis fluorés sur la surface des dents tous les six mois. Ces vernis agiront ainsi comme des boucliers protecteurs qui bloquent la déminéralisation. Enfin, il y a aussi l’application des vernis anti-microbiens. Ce dernier contient des agents antiseptiques qui ont pour rôle de réduire toutes les activités bactériennes se situant à la surface des dents. Ces agents pénètreront ainsi dans l’émail et dans la dentine pour plus de protection. Ils sont actifs pendant une durée moyenne de 3 mois.

Partagez

Un commentaire

  1. Pingback: Quelques points intéressants sur la prop...

Laissez un commentaire