SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Connaître le remboursement des différents soins dentaires

0

Les soins dentaires sont particulièrement élevés surtout lorsqu’il s’agit d’un soin complexe comme la mise en place d’une prothèse, d’une couronne ou encore d’un bridge. Afin de bénéficier d’une bonne couverture, la souscription d’une formule spécifique auprès d’une mutuelle est un must. En effet, la prise en charge de la Sécurité Sociale n’est pas optimale.

 

Les différents remboursements de la Sécurité Sociale

La Sécurité Sociale propose une couverture de 70 % des soins dentaires en sachant que ce pourcentage est appliqué sur le tarif conventionnel. A première vue, ce remboursement semble intéressant mais le tarif conventionnel est généralement très bas par rapport aux prix en vigueur sur le marché.

En consultant un dentiste conventionné, le remboursement est de 70 %. Ce taux est valable pour les caries, les extractions ainsi que les soins des racines.

Le pourcentage de 70 % est également en vigueur pour le détartrage. Il s’applique sur le prix conventionnel de 56, 71 euros lequel correspond à deux séances.

Pour réparer la dentition en faisant appel au composite, le tarif conventionnel est estimé à 31,02 euros. Ce qui ne correspond pas vraiment à la réalité puisque la facture peut monter jusqu’à 121,96 euros.

Le remboursement se révèle aussi insatisfaisant en ce qui concerne les couronnes. Le taux de 70 % est appliqué sur le tarif conventionnel de 107,48 euros. L’indemnisation est donc de 75,23 euros alors que le prix réel tourne autour de 350 euros minimum. Il peut aller jusqu’à 900 euros environ pour un modèle en céramique.

En ce qui concerne les bridges, seules les deux dents porteuses sont prises en considération. Celle qui manque n’entre pas en ligne de compte. Le tarif est le même que pour les couronnes : 75,23 euros pour chaque dent porteuse.

Si on s’intéresse aux prothèses amovibles, le remboursement se base sur les dents remplacées. Le calcul de la couverture d’un appareil complet se fonde sur le tarif de 174,86 euros pour chaque mâchoire. Il faut pourtant savoir qu’un dentier coûte au moins près de 1 200 euros et ce tarif peut varier du simple au double.

Il convient de souligner qu’un implant dentaire et tout soin réalisé dans un dessein esthétique ne fait pas l’objet d’un remboursement par la Sécurité Sociale.

 

L’importance de la prévention

Afin de limiter les dépenses en matière de soins dentaires, il n’y a rien de tel que la prévention. En plus des gestes d’hygiène et les bonnes habitudes alimentaires, il existe des consultations spécifiques. On ne manquera pas de noter que la Sécurité Sociale a mis en place des formules dédiées. Il faut notamment citer la consultation de prévention. Cette visite chez le dentiste est gratuite pour les jeunes âgés de 15 à 18 ans. Les soins qui s’ensuivent font l’objet d’un remboursement de 100 % sur le tarif conventionnel.

Il convient, en outre de souligner, le remboursement des sillons dentaires, un geste non douloureux qui aide à prévenir l’apparition de caries sur les molaires chez les adolescents. Par ailleurs, l’âge de demande d’entente préalable pour un traitement orthodontique est passé à 16 ans révolus s’il était de 12 ans antérieurement. Après 16 ans, aucun remboursement n’est proposé par la Sécurité Sociale en orthodontie.

 

Pour une prise en charge maximale des soins dentaires, la souscription d’une assurance complémentaire est indispensable.

Partagez

Laissez un commentaire