SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Comment prévenir et soigner les problèmes de gencive ?

0

Il existe deux principaux problèmes de gencive : la gingivite et la parodontite. Dans les deux cas, les conséquences peuvent être désastreuses si des précautions ne sont pas prises. Douleurs, déchaussements, saignements… Voilà autant de symptômes qui accompagnent les maladies de la gencive. Voici quelques conseils pour prévenir et soigner les problèmes de gencive.

 

Comment prévenir ?

Il ne faut surtout pas attendre d’avoir des problèmes de gencive pour prendre des précautions. La prévention est indispensable et elle consiste avant tout à adopter une bonne hygiène dentaire : se brosser les dents au moins deux fois par jour, pendant au moins deux minutes. Il est recommandé de faire appel à un accessoire agrémenté de poils souples. Les poils durs ont tendance à agresser la gencive. En plus de la brosse à dent, le fil dentaire et les petites brosses interdentaires parachèvent le nettoyage.

Dans le registre des gestes de prévention, il y a ceux qui impliquent un passage chez le dentiste : il faut effectivement procéder à un détartrage au moins une fois par an. La bonne fréquence est déterminée par le praticien en tenant compte des caractéristiques de vos dents et de votre hygiène alimentaire. En cas de parodontite avancée, le détartrage « classique » ne suffit pas. Il faut procéder à un surfaçage radiculaire, généralement réalisé sous anesthésie locale.

 

Combattre les infections

Les problèmes de gencive sont souvent liés à des infections : des bactéries – qui sont inoffensives en temps normal – peuvent s’attaquer au tissu dont le rôle est de soutenir les dents. Des dispositions doivent alors être prises afin de limiter la propagation de ces bactéries. Si une infection est constatée, le dentiste peut préconiser un bain de bouche ou des antibiotiques dans les cas les plus graves. Dans tous les cas, il vaut mieux éviter l’automédication.

 

La chirurgie

Lorsque la prévention et la lutte contre les bactéries n’ont pas porté leurs fruits, une technique plus radicale est envisageable : la chirurgie. Le dentiste peut choisir entre trois méthodes dont le choix dépend de l’étendue des dégâts. Dans tous les cas, le praticien met tout en œuvre pour préserver à la fois les dents et les gencives.

La régénération tissulaire guidée permet de régénérer les cellules de la gencive. Avec ce procédé, les tissus soutiennent les dents sont restaurés grâce à une membrane. Cette dernière peut être résorbable ou non.

Avec la méthode du lambeau d’assainissement, la gencive est décollée des dents afin de pouvoir traiter la racine osseuse. De cette manière, le tartre et/ou la plaque peut être éliminé(e). Et grâce à un surfaçage, la dent est polie et assainie.

Enfin, il y a la méthode qui consiste à combler les os. Elle est préconisée dans le cas où l’os est touché. Les os sont remplacés par des matériaux synthétiques. Le comblement osseux est combiné avec une régénération des tissus ou la mise en place du lambeau d’assainissement.

 

Peu important le traitement mis en place, une hygiène bucco-dentaire rigoureuse doit être mise en place par la suite. Et le dentiste procède à un contrôle régulier de la santé de la gencive.

Partagez

Laissez un commentaire