SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Arthrite dentaire ou inflammation des ligaments

0

Une arthrite dentaire se caractérise par une inflammation du ligament qui soutient la racine des dents. Dans les cas les plus graves, les articulations peuvent être déformées. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie dentaire.

 

L’arthrite dentaire

Par définition, une arthrite désigne une articulation enflammée. Dans le cas de l’arthrite dentaire, l’inflammation se trouve toutefois ailleurs : au niveau des ligaments. Il existe différents facteurs qui peuvent être en cause :

  • Un appareil, implant ou prothèse dentaire qui provoque continûment des microtraumatismes ;
  • Une carie qui n’a pas été traité ou qui a été mal soignée ;
  • Un choc violent qui a traumatisé le ligament ;
  • Une pulpe enflammée.

Du fait des différentes causes citées précédemment, les terminaisons nerveuses du ligament sont lésées et finissent par s’enflammer.

 

Reconnaître les signes d’une arthrite de la dent

Qui dit arthrite dentaire dit douleurs. Ces dernières persistent pendant de nombreux jours et leur intensité augmente au fil du temps. Le malade constate des épisodes de douleurs aiguës. Concrètement, les dents se détériorent petit à petit et finissent par être détruites. Il est également possible qu’elles se mettent à bouger. Le patient a même la désagréable impression que la dent malade va se déchausser et tomber d’un moment à l’autre. Souvent, l’arthrite dentaire est accompagnée d’une halitose ou mauvaise haleine. Il convient de souligner que certains sujets ne présentent aucun symptôme et ne constatent les dégâts que trop tard.

 

Comment le diagnostic est-il établi ?

L’établissement du diagnostic est généralement aisé pour le dentiste. Il faut en sorte d’analyser les différents signes. D’abord, il pose quelques questions :

  • Quelles sont les douleurs ressenties par le patient et comment se manifestent-elles ?
  • Est-ce que les élancements sont apparus après un traumatisme particulier ?
  • Est-ce qu’une mauvaise haleine inhabituelle est constatée ?
  • Est-ce que l’implant, la prothèse ou tout autre appareil dentaire est source de douleur ?

Il effectue ensuite diverses vérifications. Il contrôle ainsi les éventuelles inflammations. Si besoin, une radiographie est réalisée afin de détecter une lésion (une carie par exemple).

 

Quel traitement ?

Pour soigner une arthrite dentaire, il faut d’abord s’attaquer à la cause. Si l’inflammation est causée par un appareil dentaire défectueux, une correction doit être entreprise. Si une lésion est en cause, celle-ci doit être soignée.

Parallèlement, le dentiste prescrit des antalgiques et/ou des anti-inflammatoires pour atténuer les douleurs jusqu’à ce que l’inflammation soit éradiquée (habituellement un traitement de 5 jours).

Il convient de souligner que l’extraction de la dent n’est pas systématique et n’est envisagée que lorsque la dent est très abîmée.

 

Comment prévenir ?

En matière de santé des dents, la prévention est essentielle et permet d’éviter bien des tracas. Elle consiste tout simplement à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Le brossage des dents se réalise au moins deux fois par jour, à raison de deux minutes minimum à chaque fois. Pour un nettoyage optimal, l’usage de fil dentaire ou de brosses interdentaires est recommandé. Enfin, il ne faut, en aucun cas, manquer le rendez-vous annuel auprès du dentiste. Ce dernier vérifie que tout va bien. Enfin, il faut consulter sans délai en cas de douleur.

Partagez

Laissez un commentaire