Comment combattre le grincement de dents ?

1

Lorsque les dents se serrent et/ou grincent en dehors de la mastication, on parle de bruxisme. Ce phénomène problématique concernerait aujourd’hui près de 6 % des Français. Mâchoire crispée, grincement dentaire intempestif… il s’agit d’un trouble particulièrement gênant qu’il faut traiter dans les temps pour éviter une aggravation. Voici les points essentiels à connaître pour maîtriser ce trouble :

 

Comment détecter les signes du bruxisme ?

Le bruxisme se manifeste par un serrage ou un grincement de dents « à vide ». Le phénomène est parfaitement contrôlable si le sujet est conscient. Le souci, c’est que les grincements se produisent le plus souvent pendant la nuit. Si la pression dentaire s’accompagne de frottements, il s’agit de bruxisme « excentré », dont la détection se fait généralement par son entourage, à cause des bruits engendrés. S’il s’agit d’un serrage de dents sans grincement, on parle de bruxisme dit « centré ». Dans tous les cas, ce phénomène s’accompagne souvent de douleurs ou de crispations au niveau de la mâchoire au réveil. Certains sujets présentent aussi des migraines, selon l’intensité du problème.

 

Quelles sont les origines du grincement de dents ?

Les spécialistes mettent en avant deux principales causes du bruxisme : un mauvais alignement dentaire et un stress important. De nombreuses personnes angoissées sont sujettes à des grincements de dents. Si l’on croit les experts, un trouble psychosomatique se manifeste à travers une pression exercée sur les dents, de façon inconsciente.

Et lorsque les dents ont du mal à se refermer, on a également tendance à les frotter afin d’éliminer la gêne engendré. Il peut alors s’agir de dents mal alignés ou de quelques dents absentes. Dans tous les cas, le grincement ou le serrage des dents se font de manière inconsciente.

 

Quelles sont les solutions pour y remédier ?

Les experts confirment que le bruxisme n’est pas une maladie, mais uniquement la manifestation d’autres problèmes sous-jacents. Ainsi, afin de combattre le grincement de dents lié au stress, le soutien psychologique est proposé. Le sujet est invité à suivre des séances de relaxation mentale qui l’aident à mieux maîtriser les ressentis négatifs. Le principal objectif est d’alléger les charges émotionnelles et psychologiques du patient.

Le traitement peut comprendre la consultation d’un psychologue, accompagné de quelques exercices de relaxation, de la mâchoire entre autres. La réduction d’aliments stressants comme la caféine est également conseillée pour limiter le niveau de bruxisme.

Quant aux manifestations plus graves du grincement de dents, les spécialistes suggèrent l’utilisation de gouttière de protection nocturne afin d’éviter le contact entre les dents. Il existe également des capteurs spécifiques qui permettent d’être alerté lorsque le bruxisme commence à se manifester. Cette solution reste néanmoins temporaire, un traitement de fond devant obligatoirement être mis en place.

 

Au fil du temps, le grincement de dents peut entraîner une usure dentaire grave si on ne le traite pas. Dès les premiers signes de bruxisme, il est conseillé de consulter un professionnel pour prendre les précautions nécessaires. La prise en charge peut être psychologique et/ou mécanique, selon le cas.

Partagez

Un commentaire

  1. Bonjour, ma fille de 3 ans et demi fait des bruits étranges toutes les nuits. C’est comme si elle croquait des aliments croustillants, ça ressemble à des grincements de dents. Comment en venir à bout ? Vous avez des astuces ?

Laissez un commentaire