SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Opération des dents de sagesse, l’essentiel à savoir

0

Apparaissant vers l’âge de 17 ou 18 ans, les dents de sagesse sont les dernières molaires qui complètent la dentition d’un adulte. Elles sont, en temps normal, au nombre de quatre, mais il arrive que certaines personnes en comptent moins, voire aucune. Dans de mauvaises conditions d’apparition de ces dents, une intervention chirurgicale peut être programmée par le dentiste. Découvrez de quoi s’agit-il exactement…

 

En quoi consiste l’opération ?

L’opération des dents de sagesse consiste à extraire la ou les dents en cas de problèmes d’apparition ou de maladies. Notamment lorsque la dent a poussé dans le mauvais sens ou qu’elle est souvent sujette à des infections internes, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

L’extraction se fait au cabinet du chirurgien-dentiste, sous anesthésie locale. Au maximum, elle peut concerner deux dents à la fois, du même côté. Avant l’opération, le praticien procède à quelques examens dont une radiographie, un scanner des mâchoires, ainsi qu’une consultation anesthésique si nécessaire. L’anesthésie locale se fait par piqûre, suite à laquelle le praticien décolle la gencive pour extraire la dent ou son germe. Une fois la dent dégagée, il procède alors à un nettoyage en profondeur avant de finaliser par une suture.

 

Des complications à prévoir ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, l’opération des dents de sagesse peut s’accompagner de quelques complications, bien que cela ne soit pas fréquent. Il arrive notamment que l’opération soit suivie d’une hémorragie, d’une infection, ou encore de complications osseuses. Certains patients sont également sujets à une altération de la sensibilité, à cause de problèmes au niveau des nerfs.

Des signes de complications postopératoires peuvent apparaître tout de suite après l’intervention ou plusieurs jours après. Une infection se traduit notamment par de la douleur, de la tuméfaction anormale ou encore de la fièvre, seulement plusieurs jours après l’opération.

En ce qui concerne le trouble de sensibilité, il se détecte surtout au niveau du bout du menton. Ce type de complication n’est cependant pas trop grave et disparaît naturellement au bout de quelques semaines. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter le chirurgien-dentiste en cas de manifestations anormales, afin de bénéficier de traitements adéquats.

 

Quels gestes adopter après l’intervention ?

Après l’opération, le praticien prescrit forcément des antibiotiques, des anti-inflammatoires ainsi que des antalgiques afin d’accélérer la guérison du patient.

Quelques recommandations sont également de mise. Il est notamment conseillé d’appliquer un sac de glace au niveau de la partie opérée toutes les 30 minutes, pendant 10 minutes à chaque fois. Il est aussi indiqué de prendre du repos pendant les semaines suivant l’intervention. La pratique d’activités physiques est à proscrire absolument, au risque de favoriser le saignement des gencives. Il faut, par ailleurs, éviter les aliments trop chauds, le tabac, l’alcool, ainsi que les bains de bouche. Et, au bout d’une semaine après l’intervention, une visite de contrôle auprès du chirurgien-dentiste s’impose.

Partagez

Laissez un commentaire