Quel est le bon moment pour consulter le dentiste ?

0

L’intervention d’un dentiste est indispensable pour avoir une bouche et des dents en bonne santé. En plus d’une hygiène buccodentaire quotidienne, le contrôle d’un professionnel reste essentiel. La seule question qui se pose est : « quand doit-on consulter ? ». Voici quelques éléments de réponse.

 

Le premier contrôle

La première consultation d’un dentiste se fait généralement vers l’âge de 2 ans et demi, lorsque l’enfant a toutes ses dents de lait. Il s’agit, en réalité, d’une visite de contrôle, au cours de laquelle le spécialiste évalue la santé buccodentaire générale de l’enfant. Le praticien peut se limiter à un contrôle visuel ou réaliser une analyse radiologique si nécessaire. L’examen permet de vérifier si les dents sont saines et se développent bien. Le dentiste évalue l’efficacité du brossage ainsi que l’évolution des dents, entre autres.

Et, parce que les jeunes dents sont particulièrement sensibles aux caries, la consultation permettra également aux parents de profiter des conseils du dentiste, notamment en ce qui concerne les bons gestes à adopter au quotidien. Celui-ci les oriente pour le choix du dentifrice et celui de la brosse à dents sans oublier la fréquence de brossage.

 

Des visites régulières

Après la première consultation, il est recommandé de faire des visites de contrôle régulières. Il faut au moins deux examens buccodentaires par an pour l’enfant, jusqu’à l’âge de quinze ans. Les premiers examens permettront, d’ores et déjà, de familiariser l’enfant aux soins dentaires et, au fur et à mesure des visites, il sera bien habitué au dentiste et à ses différents matériels. À l’âge de douze ans, un traitement d’orthodontie peut être prévu par le praticien si la position des dents paraît « anormale ». Ce traitement se poursuit alors pendant quelques années jusqu’à ce que l’on obtienne l’alignement recherché. Dans tous les cas, les visites de contrôle ne doivent pas être sous-estimées. À partir de quinze ans, l’âge où les dents sont  » définitives « , les contrôles chez le dentiste peuvent se limiter à une fois par an. Cette fréquence peut néanmoins être augmentée en cas de problème.

 

Des traitements au besoin

Bien évidemment, la consultation d’un dentiste doit se faire systématiquement en cas d’anomalie (douleur, rougeur, gonflement…). Les dents cassées, caries ou inflammation des gencives nécessitent une visite d’urgence chez le spécialiste afin d’obtenir rapidement les traitements adéquats.

En cas d’élancements, un passage chez le dentiste permet d’en découvrir la source et traiter le problème en conséquence. À noter que les coûts des traitements dentaires dépendent largement du type de soin en question. En principe, le remboursement offert par l’assurance maladie se limite à 193 € par semestre et se dédie uniquement aux enfants de moins de seize ans. Raison de plus pour bien respecter le calendrier des visites dentaires dès le plus jeune âge.

Partagez

Laissez un commentaire