Tout sur la greffe de gencive

0

Si la greffe de gencive ou greffe gingivale est une opération pas très courante, il s’agit d’une intervention incontournable dans certains cas. L’opération est notamment obligée pour sauver des dents déchaussées. Mais en quoi consiste-t-elle réellement en pratique ? Quelles étapes ? Quelles précautions à prendre ? Quels risques ? Quelle efficacité ? Point sur ce type de greffe…

 

Pourquoi une greffe de gencive ?

Une greffe de gencive est donc envisagée pour réparer un déchaussement des dents. L’opération permet d’éviter la perte de la dent par rétraction de la gencive. Elle n’est généralement programmée que si la menace est de haut niveau et que la douleur liée à la rétraction est presque insupportable.

Un traitement orthodontique non adapté, une mauvaise hygiène buccodentaire, le tabagisme, l’avancement de l’âge, mais aussi les tics de grignotage d’ongles ou de morsure figurent parmi les causes de la rétraction de la gencive.

 

Avant l’opération

Certaines habitudes doivent absolument être changées avant une greffe gingivale. Une bonne hygiène buccodentaire est notamment indispensable, au risque de réaliser l’opération en vain. Les dents doivent être brossées après chaque repas.

L’utilisation d’outils spécifiques comme les brossettes et le fil dentaire est également recommandée afin d’optimiser le nettoyage. D’ailleurs, même après l’opération, ces règles restent de vigueur.

 

Pendant l’opération

La greffe de gencive se fait dans un bloc aseptisé, sous anesthésie locale. Le praticien peut proposer une pré-anesthésie locale ou une pré-médication par un anxiolytique pour les cas les plus douloureux. Une fois l’anesthésie réalisée, les racines sont polies et détartrées en profondeur et le praticien procède également à un nettoyage désinfectant. La gencive est ensuite préparée pour recevoir le greffon, par une opération de désépaississement. Puis, après prélèvement du greffon au niveau du palais, la pose se fait par couture fine.

 

Après l’opération

Le chirurgien prescrit automatiquement des antibiotiques après une greffe gingivale. Afin de mieux gérer la douleur, le patient doit également prendre des anti-inflammatoires ainsi que des antalgiques dans les premiers jours suivant l’intervention.

La douleur durera environ 10 à 15 jours environ, entre lesquels il faudra revenir vers le praticien pour une visite de contrôle. Pour la cicatrisation totale de la plaie, il faudra encore attendre 3 ou 4 mois.

 

Quelques règles à respecter

Les aliments froids et chauds sont vivement déconseillés après une greffe de gencive, tout comme les produits acides. Il faut également éliminer le tabac pour éviter les risques de rejet. Et, comme pur bon sens, les sports brutaux ainsi que les grignotages d’éléments durs sont catégoriquement à éradiquer du programme.

 

Un taux de réussite de 80 %

A titre d’information, sachez que les greffes de gencive présentent un pourcentage de succès de 80 %. Les chances de réussite restent néanmoins élevées si toutes les conditions sont respectées. En cas d’échec, l’opération peut être recommencée une seule fois. L’intervention coûte entre 400 et 1 000 € et n’est pas prise en charge par l’Assurance Maladie.

Partagez

Laissez un commentaire