Connaître et combattre la stomatophobie, la phobie du dentiste

0

Rien qu’à la pensée de devoir consulter le dentiste, certains personnes manifestent divers symptômes comme des maux de tête, des tremblements, des palpitations, la bouche sèche ou encore des sueurs froides. Cela se nomme la stomatophobie, une peur incontrôlable et exagérée qui peut, dans certains cas, engendrer de grandes crises de paniques. Il faut savoir que cette phobie peut également conduire à une dégradation sérieuse de la santé bucco-dentaire.

 

La stomatophobie, peur incontrôlable et irraisonnée du dentiste

La stomatophobie touche plus d’hommes que de femmes. Nombreux admettent tolérer différents types de douleur, exceptées celles qui concernent les dents. La stomatophobie est la combinaison de plusieurs phobies, incluant la peur du sang, de la seringue, des bruits que génèrent les outils des dentistes, du goût des produits dentaires mais aussi de l’odeur du cabinet dentaire. Par rapport à ces peurs insurmontables, les personnes concernées préfèrent éviter tout rendez-vous chez le dentiste, même si cela suppose de devoir souffrir de douleurs dentaires. Il peut même arriver que le patient délaisse sa santé buccale au risque de compromettre la vie sociale. Cela engendre très vite une spirale infernale et peut même conduire à une phobie sociale.

 

Comment soigner les dents lorsqu’on souffre de stomatophobie ?

Pour que les phobiques puissent se faire soigner par un dentiste, les interventions doivent carrément se faire sous anesthésie générale. Ils n’ont donc pas conscience de ce qui se passe et les petits et gros bobos peuvent être soignés sans cris et sueur. Parallèlement, des séances de psychothérapie sont programmées pour les aider à ne plus être assaillis par une peur panique pour les prochains rendez-vous auprès des dentistes.

 

Comment apprendre à maîtriser ses peurs dès le plus jeune âge ?

Sans arriver au stade de stomatophobe, près de 50 % des gens présenteraient une certaine peur du dentiste. Actuellement, les dentistes ont à leur disposition, différents types d’analgésiques et d’anesthésiants afin de prévenir la douleur. De plus, ils détiennent une formation permettant d’aider leurs patients à manifester moins d’anxiété durant les rendez-vous. Mais pour aider les malades à contrôler leur peur, la manière la plus simple consiste à leur exposer de manière explicite le traitement à entreprendre et leur présenter les outils à utiliser.

D’autres méthodes un peu plus complexes consistent en l’hypnose ou à la relaxation. Une autre méthode efficace pour aider le patient à contrôler sa crainte consiste à déceler l’origine de la peur et l’inciter à en parler avec le dentiste. Par ailleurs, le comportement des proches par rapport aux soins dentaires peut avoir une grande influence sur la peur du dentiste. En réalité, dans plusieurs cas, la phobie du dentiste est transmise de parents à enfants. Si les adultes affichent leur peur, les petits auront aussi peur à leur tour. Il est alors fondamental de faire preuve de positivité lorsqu’on emmène des enfants chez le dentiste, au risque de favoriser leur peur qui pourrait évoluer vers une véritable phobie.

Partagez

Laissez un commentaire