SubliSmile centre de cosmétique dentaire

Implants dentaires : comment ça se passe ?

0

Pour une raison ou pour une autre, vous devez subir une intervention qui, au-delà de la santé de vos dents, préserve l’éclat de votre sourire : la pose d’un implant dentaire. Ce procédé est couramment utilisé mais n’est toutefois pas connu de tout le monde. Comment ça se passe ? Quels sont les risques ?

 

Qu’est-ce que l’implant dentaire ?

La pose d’un implant dentaire consiste à mettre en place une dent de substitution afin de combler un trou qui s’est formé au niveau de votre dentition, après avoir perdu ou extrait une dent. Ainsi, il préserve la beauté de votre sourire ainsi que le confort durant la mastication. Le terme « implant » indique plus précisément la vis qui fixe votre nouvelle dent à votre mâchoire. La dent de substitution est constituée d’une racine artificielle, d’une dent puis d’une couronne, d’un bridge ou d’une prothèse. Cette dernière peut être posée et ôtée (en tenant compte des indications de votre praticien). Dans certains cas, l’implant dentaire n’est pas requis pour fixer la prothèse, la couronne ou le bridge. Votre nouvelle dent se stabilise alors en s’appuyant sur les autres dents ou sur votre racine originelle ou encore grâce à un pivot. Néanmoins, les personnes qui tiennent à ce que leur nouvelle dent soit esthétique, stable et pratique seront plus à l’aise avec un implant dentaire.

 

Comment se passe l’implant dentaire ?

Assimilé couramment à la pose d’une nouvelle dent et aussi connu sous le nom scientifique d’implantologie, l’implant dentaire se présente comme un procédé assez simple qui se déroule en plusieurs étapes.

Avant toute démarche, votre dentiste doit attendre que l’os de votre dent se cicatrise après une extraction. Puis, en vous plaçant sous anesthésie locale, il réalise une petite incision au niveau de la gencive afin que l’os reçoive votre implant vissé. Selon l’état de votre gencive, une cicatrisation de deux à six mois est ensuite nécessaire avant que celle-ci soit une fois de plus incisée afin de recevoir votre prothèse. De telles démarches pourraient paraitre douloureuses et décourageantes. Mais il arrive aussi souvent que les dentistes décident de laisser une partie de l’implant apparaitre tout au long de la cicatrisation afin de ne pas vous faire subir une seconde incision. Et, toujours selon vos exigences et afin d’optimiser vos repas pendant la cicatrisation, votre médecin peut également poser une prothèse provisoire.

 

L’implant dentaire présente-t-il des risques ?

L’implant dentaire peut être risqué dans certains cas. Il est particulièrement déconseillé lorsque votre gencive est très sensible et sujette aux saignements, mais aussi dans le cas où vous présentez des troubles buccodentaires ou encore si vous êtes exposé à des risques d’affections cardiaques. Il est aussi contre-indiqué chez les patients ayant subi une greffe ou souffrant de diabète. Vous fumez ? Vous pouvez toujours recourir à un implant dentaire, cependant, cette mauvaise habitude peut nuire à la fixation de votre implant et à la cicatrisation nécessaire avant la pose de votre prothèse.

Partagez

Laissez un commentaire